2020 ou l’émergence de la face cachée de l'iceberg de la protection des données

0

Il est prévisible que 2020 sera l’année de l’émergence du reste de l’iceberg de la protection des données. Alors que des réglementations telles que le RGPD en Europe ou le Consumer Privacy Act (CCPA) en Californie ont déjà été établies, on ne cesse de voir apparaître de nouvelles mesures autour de la confidentialité des données. Bien que ces dernières contiennent des différences inhérentes, leur objectif est toujours le même : donner aux consommateurs le droit de savoir comment et quels types d’Informations Personnelles Identifiables (IPI) sont collectées à leur sujet. Elles leur donnent aussi la possibilité d’engager des poursuites judiciaires s’ils subissent des dommages en raison de préjugés ou de violations de la sécurité de ces mêmes données. En 2019, 53 % des consommateurs ont déclaré qu’ils pourraient annuler une transaction s’ils étaient en désaccord avec un élément de la politique de confidentialité de la marque. Il faut faire davantage cette année pour s’assurer que la protection et la confidentialité des données sont une priorité absolue pour les entreprises.

Jusqu’à présent, la plupart des organisations ont concentré leurs efforts sur leurs données structurées, mais elles doivent comprendre que les IPI se trouvent également dans les documents textuels non structurés. Les données archivées, en particulier, représentent une préoccupation pressante pour la plupart des entreprises. C’est pourquoi les solutions basées sur l’IA vont devenir déterminantes pour localiser les données sensibles et les gérer via des workflows automatisés. Aujourd’hui, les entreprises vont devoir mettre en place des pratiques de gouvernance interne des données. Celles-ci devront déterminer qui est responsable de la sécurité des données et de sa politique à l’échelle de l’entreprise. Cette approche pourra mener à la création d’équipes dédiées alliant expertise technique et juridique.

C’est aussi le moment idéal pour commencer une carrière dans le secteur. Au cours des quatre dernières années, le nombre d’emplois dont le titre comporte le mot «privacy» a augmenté de 75 %. La vie privée a le vent en poupe !

About Author

Marc Barrenechea

CEO et CTO d’OpenText

Leave A Reply