À l’heure des cyber-attaques, quelles solutions ont les entreprises pour protéger leurs données ?

0

Du fait de l’actualité, de nombreuses personnes craignent que leurs données puissent être « piratées » par des tiers, c’est-à-dire lues, divulguées, cryptées, rançonnées… Elles ne comprennent pas toujours comment fonctionne un Data-Center et ne connaissent pas les protections existantes. La protection des données est aujourd’hui un thème majeur, et le sera d’autant plus en 2018 avec la RGDP.

La protection de ses données, un enjeu pour toutes les entreprises

Le règlement général sur la protection des données de l’Union européenne (GDPR) entrera en vigueur en mai 2018. Ainsi, il s’avère nécessaire de sécuriser les données de ses clients mais aussi de protéger son entreprise contre des amendes GDPR pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% du chiffre d’affaires mondial. La plupart des entreprises utilisent une série d’outils conçus pour se prémunir des cyber-attaques. Cependant, l’évolution de la technologie est telle, qu’il faut sans cesse trouver de nouveaux dispositifs face aux hackers toujours plus préparés pour déjouer les pare-feux. Malgré leur préparation, les entreprises demeurent malgré tout, exposées aux attaques.

Quelles solutions pour réduire les risques ?

Pour sauvegarder les données en réseau, il existe aujourd’hui différentes solutions qui peuvent s’avérer fiables : le NAS (Network Attached Storage) et le Data-Center (Cloud), voire même les disques durs externes, connectés uniquement à un ordinateur à la fois. Beaucoup d’entreprises se dirigent vers les solutions professionnelles Cloud.

En général, il n’y a pas de frais d’entrée, mais une obligation à souscrire à un abonnement avec des coûts mensuels qui peuvent devenir très onéreux en fonction de la quantité de données stockées. Autres contraintes de taille : il faut un accès internet et que le Data-Center soit accessible à tous les employés. En outre, la qualité de la connexion est déterminante pour accéder aux données. Pas d’accès internet, pas d’accès aux données.

A la différence, le NAS à un coût d’achat et aucun frais d’abonnement. Avec un NAS, on parle plutôt en To alors que pour le Cloud, on raisonne en Go. Le NAS est en réalité un Cloud personnel, localisable, et qui n’a pas à être connecté au réseau extérieur. De plus, en fonction de sa configuration et si l’utilisateur le souhaite, son NAS peut être consultable depuis l’extérieur (accès en dehors de l’entreprise).

Les NAS sécurisés, la solution ?

Beaucoup de gens l’ignore mais un NAS peut être non seulement sécurisé mais également très
facile d’installation. Les gens n’ont pas forcément le recul pour penser que des solutions existent
pour éviter le piratage. S’occuper soit même de ses données peut rassurer.

En effet, le NAS professionnel, équipé de disques durs encryptés pour éviter le vol, permet
également un démarrage protégé (il reconnait le LAN sur lequel il peut démarrer). Les données de ce NAS peuvent être répliquées sur un autre NAS, local ou distant, voir être dupliquées sur un Cloud si le besoin s’en fait sentir.

Totalement fermé, le système du NAS peut être une bonne alternative au Cloud, pour protéger ses
données et celles de ses clients. Aujourd’hui, les revendeurs informatiques installent de plus en plus de NAS dans les entreprises avec une réplication/sauvegarde de ce NAS dans leurs propres locaux/Data Center. Les NAS et le Cloud sont cousins germains, assurant la sauvegarde et la sécurité des
données, avec chacun ses avantages. Cependant, il reste rassurant de savoir où sont
stockées ses données les plus sensibles.

About Author

Hiroshi Nagao

Directeur Europe chez Buffalo

Leave A Reply