La CE appelle à une plus grande protection de la vie privée dans les applications telles que WhatsApp ou Skype

0
La Commission Européenne (CE) a proposé d’augmenter la protection de la vie privée des utilisateurs d’applications telles que WhatsApp ou Skype, qui permettent d’envoyer des messages ou d’effectuer des appels vocaux comme elle a déjà appliquée aux opérateurs de télécommunications traditionnels.
Selon la CE, 92% des Européens considèrent important de maintenir la confidentialité de son courrier ou e-mails, bien que la politique de confidentialité actuelle s’applique uniquement aux opérateurs. Par conséquent, la Commission propose que les règles de confidentialité couvrent également les nouveaux fournisseurs de services de communications électroniques, tels que WhatsApp, Facebook Messenger, Skype ou Gmail.
Bruxelles défend que la directive actuelle peut mettre à jour un règlement qui soit directement applicable à tous les consommateurs et les entreprises dans toute l’Union européenne (UE) et ainsi assurer que tout le monde jouisse du même niveau de protection dans leurs communications électroniques.
La protection garantie qu’aussi le contenu que les métadonnées provenant de communications électroniques, tels que le temps d’un appel ou d’un emplacement, de manière qu’ils pourraient être anonymes ou supprimés à la demande de l’utilisateur, à moins que cette information soit nécessaire pour une activité précise telle que la facturation.
La CE estime que ces propositions seront également de nouvelles opportunités commerciales pour les entreprises, parce que si l’utilisateur donne son consentement pour l’utilisation de ces contenus ou les métadonnées, les opérateurs historiques seront « plus susceptibles de les utiliser » et de fournir des services supplémentaires.
Il y aura également des règles plus simples pour les cookies (programmes qui enregistrent la navigation sur le Web), de sorte que les utilisateurs peuvent les  accepter ou les rejeter. La proposition précise que le consentement pour les cookies non intrusives n’est pas nécessaire puisqu’elles peuvent améliorer l’expérience de navigation Web (telle que l’historique des achats dans un web).

About Author

Encarna Gonzalez

Journaliste spécialisée en Technologies de l'Information avec plus de 15 ans d'expérience dans des publications distinctes du secteur TIC. Avant son incorporation à Globb Partner, elle a développé la plupart de son activité dans le groupe éditorial IDG Communications, ainsi que dans des médias distincts de communication audiovisuelle comme COM Ràdio ou Europa Press TV.

Leave A Reply