Une attaque DDoS touche la France et paralyse de nombreux sites web

0

Comme dans le cas de l’affaire qui avait ciblé DYN aux Etats-Unis en 2016, l’attaque DDoS qui a touché la France ce mercredi 10 mai et paralysé de nombreux sites web en France s’est concentrée sur un prestataire clé : Cedexis. Les difficultés rencontrées par ce dernier ont rendu indisponible un grand nombre de sites web de l’hexagone et notamment ceux de nombreux médias (Le Monde, L’Équipe, Le Parisien, Le Figaro, France TV, l’Obs, 20 Minutes…), d’entreprises connues (Hermès, Longchamp) et de commerces en ligne (Rue du Commerce, Top Achat, etc.).

En attaquant un prestataire jouant un rôle central plutôt que des organisations spécifiques, le ou les pirates ont réussi à perturber un plus large éventail de cibles parmi les organisations qui utilisent les services de ce dernier. Un moyen efficace de donner une plus grande visibilité à cette action.

L’impact de cette attaque, les procédés employés et la motivation des hackers seront plus clairs d’ici quelques temps, mais les piratages de cette nature mettent clairement en évidence qu’il est désormais incontournable pour les entreprises et notamment les prestataires stratégiques de bénéficier de capacités de protection contre les DDoS des plus robustes.

Pour rappel, en 2016 le SOC de F5 Networks basé à Varsovie, qui fournit en 24/7 des services de recherche sur les attaques DDoS et de lutte contre la fraude en ligne, a géré et contenu pas moins de 8 536 attaques DDoS sur la zone Europe Moyen-Orient Afrique. Un chiffre impressionnant mais pas isolé puisque sur la même période le rapport de Forrester mettait en évidence que : 45 % des entreprises ont subi au moins une attaque de DDoS l’année dernière.

About Author

Laurent Petroque

expert anti-fraude en ligne de F5 Networks

Leave A Reply