Cybersécurité: a chaque pays son point faible

0
Les logiciels malveillants s’adaptent et les menaces en matière de cybersécurité varient d’un pays à l’autre.  En France, selon affirme le dernier étude de la société de sécurité informatique Avira, les logiciels malveillants les plus exploités sont disséminés notamment par clé USB.
L’étude d’Avira, en effet remarqué que le logiciel malveillant le plus fréquent en France était dans la clé USB. D’ailleurs, en matière de cybersécurité, chaque pays «cultive» son défaut et son logiciel malveillant et le talon d’Achille de la France c’est un Verecno.Gen. Un worm distribué dans la plupart des cas par clés USB. Le ver Verecno est capable de se propager automatiquement dès que la clé USB est insérée dans l’appareil de manière que la société conseille aux français de faire attention quand ils reçoivent des clés et de ne pas socialiser à ce propos.
Connaît-on l’origine de cette clé ? C’est justement une question qu’il faudra se poser avant d’insérer une clé dans son ordinateur. Avira conseille donc de faire preuve d’un minimum de méfiance.
Chaque pays étudié possède son point faible. «La géographie continue à jouer un rôle déterminant quant à l’exposition des utilisateurs aux différents types de logiciels malveillants», peut-on lire dans l’étude. Les Américains, par exemple, sont très vulnérables aux Chevaux de Troie. En Allemagne, les kits d’exploitation sont devenus extrêmement populaires. Pour nos amis italiens, c’est le phishing qui occasionne le plus de dégâts. Enfin, pour les Britanniques, le téléchargement d’applications indésirables est la menace la plus fréquente enregistrée par les experts de l’éditeur.
Cybersécurité-la-Chine-renforce-son-contrôle-sur-les-entreprises-étrangères

About Author

Globb Security France

Leave A Reply