ESET lance la fonction « Easy Single Touch » pour Android

0

Pour être en conformité avec le RGPD qui veut assurer la confidentialité la sécurité et la conformité des données des patients au regard des lois et règlements des pays de l’UE applicable dès 2018, les DSI doivent enclencher des mesures de protection afin d’éviter la fuite de données.

Bien que perçue comme coercitif, la solution d’authentification cherche à protéger les données d’une entreprise et va exiger des acteurs du traitement des données une mise à niveau conséquente de leur conformité juge IDC. L’objectif de l’UE est de permettre un meilleur contrôle des données personnelles sur des sujets tels que l’accès aux données, leur portabilité, le « droit à l’oubli » et la possibilité d’être informé en cas de piratage de ses données personnelles (dans un délai de 72 heures).

En plus, comme indique Delphix, la mise en place du RGPD dans les pays de l’Union Européenne procède d’une dynamique de protection des données des consommateurs initiée en 1995 par la Directive sur la protection des données. L’exigence de notification des violations de données (2012) et la mise en place du « droit à l’oubli » (2014) sont deux grandes étapes qui mènent à la mise en place du Règlement Général sur la Protection des données, prévu pour 2018.

chrono

Face à cette problématique, la société spécialisée dans la sécurité des systèmes informatiques, ESET ajoute à son offre ESA (solution d’authentification deux facteurs destinée aux entreprises) une nouvelle fonction pour améliorer l’expérience utilisateur. Puis que, grâce à l’option « Easy Single Touch », l’utilisateur aura maintenant la possibilité de s’authentifier via sa montre connectée. Cette nouvelle version d’ESA présente également de nombreuses améliorations, affectant notamment la configuration de la mise à jour, l’installation, la sécurité et les réglages de performance pour les appareils Android.

About Author

Globb Security France

Leave A Reply