ESET rejoint le projet No More Ransom

0

ESET rejoint le projet NoMoreRansom, une initiative internationale qui associe Europol, la police nationale néerlandaise et plusieurs acteurs privés du marché de la cybersécurité, dans leur combat contre les ransomwares. Ce projet collaboratif a pour objectif d’aider les victimes de ransomwares à récupérer leurs données personnelles. À ce jour, No More Ransom a ainsi aidé 72 000 victimes à travers le monde en déchiffrant leurs ordinateurs infectés.

Grâce à l’apport d’expertise de ses 130 partenaires, le portail web de No More Ransom offre une collection de 59 outils de déchiffrement en accès libre, couvrant 91 familles de ransomwares. Les internautes ont accès gratuitement aux outils qui leur permettent de récupérer leurs données lorsque leur PC est infecté par un ransomware.

Depuis 2016, date de son lancement, No More Ransom a privé les cybercriminels de 22 millions de dollars de rançon !

Ce n’est toutefois pas une première pour ESET qui a, depuis longtemps, permis aux victimes de ransomwares de récupérer leurs données grâce à ses propres outils, téléchargés plus de 250 000 fois. Mais désormais, ces mêmes outils seront encore plus largement diffusés à travers le portail gratuit et centralisé de No More Ransom.

Les ransomwares sont devenus en quelques années l’une des principales menaces auxquelles doivent faire face les entreprises aussi bien que les particuliers, et la prolifération de souches telles GrandCrab ou SamSam en 2018 a démontré que la tendance n’était pas près de ralentir. Un rapport récent a même révélé que 40% des attaques virales qui réussissent impliquent un ransomware.

Les nombreux succès du projet No More Ransom sont la preuve que le combat contre les ransomwares doit être un effort collectif. En rejoignant cette initiative, ESET poursuit donc sa longue tradition de partenariats avec les forces de l’ordre pour lutter contre le cybercrime et permettre à tous de jouir des bénéfices de la technologie en toute sécurité.

ESET a déjà collaboré avec les forces de l’ordre dans le cadre du démantèlement d’infrastructures pirates majeures, dont celle du malware Gamarue. Cette collaboration à l’échelle internationale entre les secteurs publics et privés a réuni Microsoft, le FBI, Interpol et Europol.

ESET a aussi collaboré avec plusieurs organisations internationales afin de démanteler Opération Windigo, un vaste réseau international qui avait pris le contrôle de dizaines de milliers de serveurs Linux à travers le monde.

Enfin, tout récemment, ESET s’est à nouveau associé à plusieurs agences des forces de l’ordre et à Google pour mettre un coup d’arrêt à 3ve, un important réseau de fraude en ligne.

Ce nouveau partenariat confirme donc la volonté d’ESET de continuer à collaborer avec les autorités et les autres acteurs du marché de la cybersécurité afin de contribuer à créer un monde numérique plus sûr pour tous.

About Author

Globb Security France

Leave A Reply