Hervé Lemaitre, Red Hat : « OpenStack permet de créer une infrastructure programmable, ouverte et extensible »

0

Ces vingt dernières années, les entreprises ont investi des milliards pour sauvegarder de vastes quantités d’informations critiques dans le Cloud. L’un des plus grands défis des fournisseurs de Cloud il y a des années consistait à convaincre les entreprises qu’il était sans risque de sortir leurs données de leurs salles de serveurs pour les stocker dans le Cloud. Désormais, l’un des principaux arguments commerciaux du Cloud est la capacité d’offrir aux entreprises un accès sécurisé à des services informatiques.

Ainsi, des nos jours, les solutions de sécurité dédiées au Cloud tentent de relever une partie des problèmes de sécurité associés au Cloud mais peu de solutions de sécurité font le lien entre le Cloud public et les infrastructures internes des entreprises. Voilà pourquoi nous avons profité de la célébration du Cloud et de l’Automatisation Day de Red Hatà Paris pour discuter avec Hervé Lemaitre, Senior Business Strategist chez Red Hat, pour comprendre OpenStack, infrastructure cloud modulaire et compatible avec du matériel standard.

Lors de l’événement on a eu l’opportunité de écouter les retours sur des projets réalisés avec les solutions CloudForms, Ansible et Openstack des Red Hat et leurs clients et connaître comment l’automatisation appliquée à l’infrastructure, aux environnements hétérogènes ou aux actes de gestion multi-cloud contribue à l’optimisation du SI.

Red Hat Cloud et Automatisation Day

Red Hat, ses partenaires et ses clients ont désormais expliqué pourquoi l’Open Source leur permet d’innover plus facilement en regroupant des outils Open Source (ou « projets ») qui permettent de créer et de gérer des clouds privés ou publics à partir de pools de ressources virtuelles.

Le principe est simple: dans le cadre de la virtualisation, les ressources (stockage, processeur, RAM, etc.) sont dissociées de divers programmes de fournisseur, séparées par un hyperviseur, puis distribuées selon les besoins. OpenStack s’appuie sur des interfaces de programmation d’application (API) pour repousser les limites de l’abstraction de ces ressources virtuelles en les répartissant dans des pools individuels, qui pilotent des outils de cloud computing standard avec lesquels les administrateurs et les utilisateurs interagissent directement.

About Author

Desirée Rodríguez

Directrice de Globb Security France et Espagne. Journaliste et rédactrice. Avant son incorporation à GlobbTV, elle a développé la plupart de son activité dans le groupe éditorial Madiva. Twitter: @Drodriguezleal.

Leave A Reply