Les huit plus grands mythes sur la cyber sécurité

0

Aussi longtemps que les cyber menaces seront efficaces, elles continueront d’exister. Les mythes sur la cyber sécurité, eux aussi, ont la vie dure. Voici huit exemples classiques qui auront peut-être un impact sur votre sentiment de sécurité.

Mythe n°1 : Le risque d’attaque est faible

Internet est si vaste. Pourquoi quelqu’un s’en prendrait-il à mon ordinateur ou à mon téléphone ? Les choses se passent bien sûr différemment dans la réalité. Il est rare que les hackers s’asseyent autour d’une table pour choisir leurs victimes une par une, après une longue délibération. Les attaques ont lieu à grande échelle à l’aide d’outils automatisés. Elles sont aujourd’hui systématiques et menées par des groupes bien organisés disposant d’un large éventail de ressources.

Mythe n°2 : Les applications sont plus sûres qu’un navigateur

Les applications donnent un faux sentiment de sécurité. Il est préférable de laisser la question du « pourquoi ? » aux psychologues, mais l’absence de vulnérabilité d’un navigateur traditionnel en est très probablement la raison. Ce sentiment de sécurité propres aux applications est trompeur. En effet, elles sont connectées à notre bon vieil Internet, seul l’emballage est différent.

Et à tous ceux qui croient être à l’abri des regards indiscrets grâce à leur téléphone : vous avez tort ! Il existe une myriade d’exemples où nous donnons l’autorisation à une application d’accéder à n’importe quel contenu, qu’il s’agisse de notre galerie photos, en passant par notre compte Facebook. Le fait de donner l’autorisation d’accéder aux données de localisation de notre téléphone permet également à l’application de nous localiser précisément. Il existe en réalité bien plus de possibilités pour vous suivre à l’aide de votre appareil mobile qu’avec votre ordinateur de bureau.

Mythe n°3 : Pare-feu + antivirus = protection totale

Il est vrai qu’un pirate aura plus de difficultés à mettre la main sur vos informations personnelles si vous disposez d’un logiciel antivirus et d’un pare-feu, mais vous devez aussi prendre des mesures de protection. La mise à jour de votre logiciel et l’utilisation de correctifs face aux vulnérabilités font notamment partie de ces mesures, mais vos choix en tant qu’utilisateur sont encore bien plus importants pour votre sécurité.

Mythe n°4 : Je ne dispose pas de données sensibles

Vous pensez peut-être que non, mais il est fort probable que vous disposiez de données sensibles ; phrases secrètes, adresses, numéros de téléphone, références de carte bancaire ainsi que d’autres informations sont souvent stockés dans le cache de votre ordinateur. Il est également facile d’établir votre profil par la lecture de vos courriels et par l’analyse de votre historique de navigation. Cette approche n’est pas rare chez les cyber criminels pour usurper l’identité d’une personne.

Mythe n°5 : Mac, c’est plus sûr

Croyez-le ou non, le premier virus informatique a été découvert sur un Mac. C’était en 1982, et le programme s’appelait Elk Cloner. Depuis cette époque, les ordinateurs Apple tirent profit de la réputation selon laquelle ils font preuve d’une résistance à toute épreuve face aux intrusions et aux malware. A l’origine de ce mythe : Microsoft Windows, le principal concurrent d’Apple pour les systèmes d’exploitation, qui s’avère être extrêmement fragile dans ce domaine. Aussi, même s’il est vrai qu’en comparaison, les Macs sont sûrs, ils sont loin d’être inattaquables. Les premiers signaux d’alerte sont apparus en 2004, avec la découverte d’une trentaine de vulnérabilités. MacOS est désormais visé, car de nombreux utilisateurs ont toujours l’impression que leur Mac est sûr : ils ne s’encombrent pas d’un logiciel de sécurité.

Mythe n°6 : Mon Wi-Fi ne peut pas être piraté s’il est caché

Il est vrai que la plupart des routeurs proposent une option pour rendre votre réseau « invisible ». Les utilisateurs pensent alors : « si personne ne peut voir mon réseau, il ne pourra pas être piraté de l’extérieur. » Faux. Si un hacker a pour objectif de pirater votre connexion Wi-Fi, il est probable qu’il possède les compétences techniques lui permettant de voir votre réseau ou n’importe quel autre.

Mythes n°7 : Les services du cloud ne sont pas sûrs

On entend beaucoup de rumeurs sur les attaques visant les services du cloud et sur leur aspect non sécurisé. Pourtant, détail intéressant, très peu d’attaques sont dues à des services avec une protection insuffisante. La plupart des cas de violation des données sont la conséquence d’actions dommageables de la part de l’utilisateur lui-même, victime de phishing. Le comportement de l’utilisateur est une fois de plus à l’origine du problème. Il est toutefois important de s’assurer que les services du cloud utilisés disposent d’un trafic chiffré et de contrats de licence adaptés. Les services gratuits n’existent pas. Dans le cas des services du cloud, vous participez financièrement par l’utilisation de vos données personnelles à des fins de publicité ciblée ou même par leur vente à des sociétés de marketing.

Mythe n°8 : Les logiciels de protection ralentissent mon ordinateur

C’était vrai, avant. Les logiciels antivirus pouvaient ralentir jusqu’à 50 % des capacités de l’ordinateur, ce qui rendait son utilisation pénible au quotidien. Les logiciels modernes consomment beaucoup moins de ressources, et parallèlement, les téléphones sont devenus bien plus puissants qu’on aurait pu l’imaginer il y a 15 ans. Les logiciels de sécurité font l’objet d’une optimisation continue. Aujourd’hui, il est même peu probable que vous remarquiez qu’un tel logiciel est installé.

About Author

Guilleaume Ortega

Leave A Reply