La France nécessite d’une formation en cybersécurité adaptée au télétravail généralisé

0

Proofpoint a dévoilé son septième rapport annuel State of the Phish qui explore les expériences des entreprises en matière de phishing et évalue le niveau de sensibilisation, de vulnérabilité et de résilience des utilisateurs.

Ce nouveau rapport State of the Phish analyse les réponses d’une enquête mondiale indépendante menée auprès de plus de 600 professionnels de la sécurité de l’information auprès de 7 pays dont la France. Il met également en lumière les connaissances en matière de cybersécurité de 3 500 employés actifs qui ont été interrogés dans ces sept mêmes pays. Enfin, il intègre l’analyse des données de plus de 60 millions d’attaques de phishing simulées envoyées par les clients de Proofpoint à leurs employés sur une période d’un an, ainsi que de 15 millions d’emails signalés par les utilisateurs via le bouton de signalement PhishAlarm.

Quelques conclusions édifiantes pour la France :

  • 77 % des organisations françaises ont demandé à leurs employés de travailler depuis leur domicile en 2020, mais seules 38 % les forment aux meilleures pratiques de sécurité en condition de télétravail.
  • Les organisations françaises ont du mal à mettre en œuvre des programmes de formation en cybersécurité réellement adaptés aux menaces spécifiques auxquelles elles sont confrontées. Seuls 39 % des professionnels de la cybersécurité français font en effet l’effort d’adapter leurs programmes de sensibilisation, contre 53 % en moyenne dans le monde.
  • Les employés français sont les plus avertis en matière de smishing (hameçonnage par SMS), 60% d’entre eux étant capable de bien définir ce terme (contre seulement 31 % à l’échelle mondiale).
  • Les employés français sont également bien sensibilisés au vishing (hameçonnage par téléphone), 54 % d’entre eux étant capable de bien définir ce terme. A titre de comparaison, seuls 18 % des employés allemands ont relevé ce défi avec succès. Encore une fois, la France semble plus épargnée par cette menace que le reste du monde. Seuls 29 % des répondants français ont en effet déclaré que leur entreprise avait été confrontée à des escroqueries par téléphone en 2020, bien en dessous de la moyenne mondiale à 54 %.

Pour télécharger l’intégralité du nouveau rapport State of the Phish 2021 et consulter la liste complète des tendances mondiales et régionales, veuillez consulter :https://www.proofpoint.com/us/resources/threat-reports/state-of-phish.

About Author

Globb Security France

Leave A Reply