Les passerelles WAN, le talon d’Achille des applications SaaS

0

Le résultat de l’étude “Challenges and Opportunities in Enterprise Office 365 Deployments” mené récemment par le cabinet TechValidate est sans appel : les salariés de succursales que l’on équipe d’Office 365 sans les changer d’infrastructure réseau expérimentent une chute des performances. Ils ne profitent donc pas pleinement des nouvelles fonctions censées améliorer leur productivité.

La faute n’en incombe pas au produit de Microsoft, mais aux réseaux qui relient les succursales à Internet et qui n’ont pas été conçus pour les applications SaaS. Ces réseaux sont constitués de lignes spécialisées qui dirigent le trafic de chaque site vers une passerelle de sécurité centralisée avant d’atteindre Internet. Cette passerelle étant submergée par l’addition des nouveaux flux applicatifs, certaines entreprises envisagent de résoudre le problème en dotant chacun de leurs sites d’une connexion directe vers Internet.

Les solutions matérielles ne sont plus adaptées

De tels projets sont néanmoins freinés par le coût prohibitif d’installer une passerelle de sécurité sur chaque succursale et par la complexité de toutes les administrer. En effet, placer un firewall ne suffit pas ; chaque site doit être doté d’une passerelle qui attribue des priorités aux flux vers Internet, de sorte qu’Office 365 ou toute autre application essentielle aux salariés ne soient pas ralentis par du trafic anodin, typiquement les vidéos en ligne qui se déclenchent automatiquement sur les pages des réseaux sociaux et qui accaparent beaucoup de bande passante.

En réalité, dès que l’on met un pied dans le cloud, les solutions matérielles n’ont plus lieu d’être. Non seulement parce que leurs actions de routage et de sécurité cantonnées à une zone géographique ne sont pas en adéquation avec l’accessibilité globale du Cloud, mais aussi parce qu’elles supposent des coûts – de maintenance, de mise à jour, etc. – qui sont justement ceux dont l’entreprise souhaite se débarrasser en passant aux applications SaaS.

Une solution Cloud pour assurer le bon fonctionnement du Cloud

En définitive, seules des passerelles de sécurité dont l’intelligence est centralisée dans le Cloud peuvent répondre aux défis que pose l’adoption d’applications comme Office 365. A l’instar des autres productions natives du Cloud, ces solutions réduiront les coûts et limiteront les besoins de maintenance. Il devient dès lors possible d’installer un SD-WAN sur la connexion Internet de chaque succursale et de déployer leur configuration depuis une console unique en SaaS. Cette dernière, faisant figure d’unité de commande, pourra non seulement déployer des règles de priorité pour chaque type de flux applicatif, mais aussi configurer automatiquement des défenses contre les dernières cyberattaques.

S’agissant d’une solution qui fonctionne en Cloud, ses possibilités peuvent évoluer sans limite au fil du temps. Aujourd’hui, elle combine sécurité web, filtrage URL, bac à sable pour tester les contenus suspects avant qu’ils impactent les utilisateurs. Demain, elle saura prendre en compte les nouveaux besoins engendrés par la transformation digitale, qu’il s’agisse des prochaines applications mobiles ou des futurs objets connectés que l’entreprise déploiera tôt ou tard.

About Author

Ivan Rogissart

Leave A Reply