“FIC2018”

Piratage Twitter en cours : gazouillez en toute sûreté !

0

Ce mercredi matin, des milliers de comptes Twitter ont été piratés dans une opération menée par des hackers turcs. Aux alentours de 7h30, les internautes ont pu voir leur fil d’actualité se remplir de messages de propagande pro-Erdogan. Que s’est-t-il passé en vérité sur le réseau social le deuxième plus grand dans le monde ?

Le Ministère de l’Economie et des Finances en France, Alain Juppé, Amnesty International, le magazine Forbes, ainsi que des milliers d’autres comptes Twitter anonymes se sont fait pirater dans un flux continu le 15 mars.

ATTENTION, l’opération semble être toujours en cours.

Source image : LeFigaro.fr

Source Image : Europe1

Les hackers ont-ils volé des données ?

Non. Il s’agit d’une compromission des comptes Twitter qu’ont de nombreux abonnés afin de propager des messages contre certains pays européens : « Allemagne et Hollande nazies. Une petite gifle ottomane pour vous. On se reverra le 16 avril. Apprends le turc pour comprendre. » Le tout est accompagné d’une vidéo de propagande pro-Erdogan et du drapeau national de la Turquie. La situation a été remédiée au bout d’une vingtaine de minutes pour la plupart des comptes.

Un autre piratage nous attend le 16 avril ?

Non. La mention de la date « 16 avril » fait référence au prochain référendum organisé en Turquie. Dans un mois, les turcs doivent voter si les pouvoirs de son actuel président, Recep Tayyip Erdogan, vont être renforcées ou non. Les tensions avec l’Union Européen ne font que jouer dans la faveur d’Erdogan et alimenter les déclarations extrémistes de ses citoyens. Cependant, les hacktivistes turcs réagissent tout simplement à l’interdiction de rassemblements turcs en Allemagne, aux Pays-Bas et en Autriche.

Comment ont-ils choisi leurs cibles ? 

Si le choix des comptes qu’ont été piratés vous semble complètement aléatoire, sachez que les experts en sécurité informatique viennent de trouver le point commun. Pour s’infiltrer, les pirates ont ciblé tous les utilisateurs de Twitter Counter, un service payant d’analyse de l’audience sur Twitter qui demande des autorisations d’écriture lors de l’installation.

Source image : Independent.co

Le Président de Twitter Counter déclare avoir bloqué la possibilité de publier des tweets via son service et rassure ses utilisateurs que son entreprise ne stocke aucune donnée personnelle. Cela étant dit, vous ne risquez pas de vous faire intercepter ni vos mots de passe, ni vos coordonnées bancaires. Néanmoins, les usurpateurs d’identité peuvent toujours tweeter à votre place ou suivre des nouvelles personnes.

Que peux-je faire afin de sécuriser mon compte ?

Ce n’est pas la première fois qu’un piratage massif de comptes Twitter à des fins politiques se produit. En 2015, le compte Twitter du « Le Monde » avait été piraté par l’Armée électronique syrienne, un groupe de hacktivistes s’attaquant régulièrement aux comptes de médias (New York Times, Forbes, Associated Press etc.).

Tenant compte de ces incidents de plus en plus fréquents, nous vous conseillons de changer de suite votre mot de passe et même activer la double authentification. Également, si vous ne l’avez pas déjà fait, vous devez révoquer les autorisations de Twitter Counter et de toute autre application que vous ne connaissez pas. Pour ce faire, il suffit de rester connecté sur votre compte et de vous rendre à l’adresse : Paramètres et confidentialité / Applications.

About Author

Jean-Nicolas Piotrowski

Fondateur et Président d’ITrust. Diplômé de l’IUP STRI, ingénieur en télécommunications et réseaux informatiques, il a été successivement Responsable Sécurité de la salle de marché BNP Paribas, consultant sécurité pour la Banque Postale et le Crédit Lyonnais. En 2007, il fonde ITrust et dirige la société.

Leave A Reply