La prévention de la cybercriminalité peut être simple avec ces conseils

0

La prévention de la cybercriminalité peut être simple selon Symantec : armé de quelques conseils techniques et de bons sens, vous pouvez éviter de nombreuses attaques. En général, les criminels en ligne tentent d’obtenir de l’argent rapidement et facilement. Plus vous leur compliquez la tâche, moins ils vous prendront pour cible, préférant rechercher une victime plus facile. Les conseils ci-dessous contiennent des rudiments d’informations sur la prévention de la fraude en ligne.

Maintenez votre ordinateur à jour avec les derniers correctifs

L’un des meilleurs moyens d’éloigner les pirates de votre ordinateur consiste à appliquer des correctifs lorsqu’ils deviennent disponibles. En mettant régulièrement à jour votre ordinateur, vous empêchez les attaquants de profiter des failles logicielles (vulnérabilités) qu’ils utiliseraient autrement pour s’introduire dans votre ordinateur.

Bien que la mise à jour de l’ordinateur soit insuffisante pour vous prémunir contre toutes les attaques, elle rend l’accès à votre ordinateur beaucoup plus difficile pour les pirates, bloque entièrement plusieurs attaques simples et automatisées et décourage des pirates moins tenaces, qui rechercheront une victime plus vulnérable.

Les dernières versions de Microsoft Windows et d’autres logiciels répandus sont configurées afin de télécharger et d’appliquer automatiquement les mises à jour. Vous n’avez pas besoin d’y penser. L’utilisation des fonctions de mise à jour automatique est un excellent début dans la protection de l’ordinateur en ligne.

Vérifiez que votre ordinateur est configuré de façon sûre

cybercriminalite-2

N’oubliez pas qu’un nouvel ordinateur ne dispose peut-être pas du niveau de sécurité qui vous convient.Lorsque vous installez un nouvel ordinateur chez vous, veillez à le faire fonctionner correctement et en toute sécurité.

L’un des points les plus importants est la configuration des applications Internet répandues (comme le navigateur et le logiciel de messagerie électronique). Par exemple, les paramètres de votre navigateur Web (comme Internet Explorer ou Firefox) déterminent les actions effectuées lorsque vous consultez des sites sur Internet. Les paramètres de sécurité les plus élevés vous donnent un contrôle maximal sur ce qu’il se passe en ligne mais peuvent aussi frustrer grand nombre d’utilisateurs en raison de la quantité de questions du type « Cette action n’est peut-être pas sûre, voulez-vous continuer ? ». Ils peuvent aussi vous empêcher de faire ce dont vous avez envie.

Le choix du niveau de sécurité et de confidentialité dépend de chaque utilisateur. Il est souvent possible de configurer les paramètres de sécurité et de confidentialité correctement sans connaissances techniques avancées ; il suffit de consulter l’aide du logiciel ou le site Web du fournisseur. Si vous ne vous sentez pas capable de configurer vous-même les logiciels, prenez conseil auprès d’une personne de confiance ou contactez directement votre fournisseur.

Choisissez des mots de passe forts et conservez-les en lieu sûr

De nos jours, les mots de passe sont inévitables sur Internet : nous nous en servons pour tout, qu’il s’agisse de commander des fleurs, de consulter ses comptes bancaires en ligne ou de vérifier le nombre de points accumulés auprès d’une compagnie aérienne. Les conseils suivants peuvent vous aider à utiliser Internet en toute sécurité :

  • La première étape dans la sécurisation des mots de passe consiste à sélectionner un mot de passe difficile à deviner.Les mots de passe sûrs contiennent au moins huit caractères et utilisent une combinaison de lettres, de chiffres et de symboles (par exemple, ## $ % ! ?). Evitez d’utiliser les éléments suivants comme mots de passe : nom de connexion, toute information personnelle comme votre nom de famille et termes répertoriés dans le dictionnaire. Essayez de sélectionner des mots de passe particulièrement sûrs et distinctifs pour les activités comme la consultation en ligne de comptes bancaires.
  • Conservez vos mots de passe en lieu sûr et n’utilisez pas le même mot de passe pour chaque service en ligne.
  • Changez régulièrement vos mots de passe, au moins tous les 90 jours.Ceci permet de limiter les dégâts causés par un tiers qui aurait déjà accédé à votre compte.Si vous remarquez quelque chose de suspect concernant vos comptes en ligne, l’une des premières mesures à prendre consiste à changer de mot de passe.

Protégez votre ordinateur grâce aux logiciels de sécurité

cybercriminalite

Plusieurs types de logiciels de sécurité sont nécessaires pour assurer un minimum de sécurité en ligne. Les logiciels de sécurité fondamentaux sont l’antivirus et le pare-feu.Un pare-feu est généralement la première ligne de défense de l’ordinateur : il contrôle les communications entre votre ordinateur et le reste du monde en ligne. On pourrait comparer un pare-feu à un policier qui surveille toutes les données entrantes et sortantes de l’ordinateur sur Internet et qui autorise les communications sûres tout en bloquant le trafic néfaste comme les attaques.

L’autre ligne de défense est souvent l’antivirus qui surveille toutes les activités en ligne comme les messages électroniques et la navigation sur Internet, et qui protège l’ordinateur contre les virus, vers, chevaux de Troie et autres programmes malveillants. Les versions plus récentes des antivirus (comme Norton AntiVirus 2006) protègent également l’ordinateur contre les logiciels espions et les logiciels indésirables (comme les logiciels publicitaires). Il est vital de disposer d’un logiciel de sécurité qui vous permet de contrôler ce dont vous avez besoin et qui vous protège contre les menaces en ligne. Votre logiciel antivirus et votre logiciel anti-spyware doivent être configurés pour se mettre à jour eux-même chaque fois que vous vous connectez à Internet.

Les suites logicielles de sécurité intégrées (comme Norton Internet Security) associent pare-feu, antivirus et protection contre les logiciels espions à d’autres fonctions comme la protection contre le spam ou le contrôle parental. Elles sont devenues populaires parce qu’elles offrent, dans un seul produit, tous les logiciels de sécurité nécessaires à la protection en ligne.De nombreuses personnes apprécient cette solution qui leur évite d’installer, de configurer et de maintenir à jour une kyrielle de logiciels de sécurité différents.

Protégez vos informations personnelles

Faites attention lorsque vous partagez des informations personnelles en ligne comme vos nom, adresse personnelle, numéro de téléphone et adresse électronique.Pour utiliser beaucoup de services en ligne, vous devrez inévitablement fournir ces informations afin de gérer la facturation et l’expédition de vos achats.Dans la mesure où il est quasiment impossible de ne pas divulguer des informations de cette nature, voici quelques conseils pour partager en toute sécurité ces informations :

  • Soyez à l’affût des messages électroniques mensongers. Voici quelques indices pour repérer les messages frauduleux : fautes d’orthographe, grammaire indigente, formulations inhabituelles, adresses de sites Web aux extensions étranges, adresses de sites Web uniquement composées de chiffres au lieu de lettres, et tout autre élément sortant de l’ordinaire.En outre, les messages de phishing vous incitent souvent à agir précipitamment pour maintenir votre compte ouvert, mettre à jour la sécurité de l’ordinateur ou fournir immédiatement certaines informations, sans quoi un événement déplaisant se produira.Ne mordez pas à l’hameçon !
  • Ne répondez pas aux messages électroniques demandant des informations personnelles. Les entreprises de bonne foi n’utiliseront pas les messages électroniques pour demander vos informations personnelles. En cas de doute, téléphonez à l’entreprise ou tapez l’adresse de son site Web dans votre navigateur.Ne cliquez pas sur les liens contenus dans les messages car ils peuvent vous diriger vers des sites Web malveillants et frauduleux.
  • Evitez soigneusement les sites Web frauduleux utilisés pour dérober des informations. Lorsque vous consultez un site Web, tapez directement l’adresse (l’URL) dans le navigateur au lieu de cliquer sur un lien dans un message électronique ou instantané. Les escrocs conçoivent généralement ces liens pour les rendre crédibles.Un site commerçant ou bancaire, ou tout autre site sur lequel s’échangent des informations confidentielles, doit avoir un « s » après « http » (par exemple https://www.votrebanque.fr et non http://www.votrebanque.fr).La lettre « s » signifie « sécurisé » et doit s’afficher lorsque vous vous trouvez dans une zone où vous devez vous identifier ou fournir des informations personnelles.Un autre indice de connexion sécurisée est l’icône du cadenas dans la partie inférieure de la fenêtre du navigateur (généralement dans le coin inférieur droit).
  • Faites attention aux politiques de confidentialité sur les sites Web et les logiciels. Il est important de comprendre comment une entreprise recueille et utilise vos informations personnelles avant que vous ne les leur transmettiez.
  • Protégez votre adresse électronique. Les auteurs de spam et de phishing envoient parfois des millions de messages à des adresses électroniques réelles ou non dans l’espoir de trouver des victimes potentielles. En répondant à ces messages ou même en téléchargeant les images qu’ils contiennent, votre adresse est ajoutée à la liste des pirates pour réutilisation.Soyez également prudent en indiquant votre adresse électronique sur les forums, blogs ou communautés en ligne.

Méfiez-vous des offres en ligne qui semblent trop alléchantes pour être vraies.

L’adage « Tout se paye » est toujours d’actualité.Les logiciels prétendument gratuits tels que les économiseurs d’écran ou les smileys, les astuces d’investissement secrètes vous garantissant la fortune et les concours que vous avez gagnés sans même y participer sont autant d’appâts utilisés par les entreprises pour attirer votre attention.

Même si vous ne payez pas directement pour les logiciels ou les services, ces derniers peuvent être associés à des logiciels publicitaires (adware en anglais) qui surveillent votre comportement et affichent des publicités indésirables.Vous devrez peut-être fournir des informations personnelles ou acheter quelque chose afin de bénéficier de votre soit-disant prix.Si une offre a l’air trop alléchante pour être vraie, demandez l’avis d’un tiers, lisez les petits caractères ou, encore mieux, ignorez l’offre.

Vérifiez régulièrement vos relevés de compte bancaire

Il est possible de réduire considérablement l’impact du vol d’identité et des délits en ligne si vous repérez rapidement le vol ou l’utilisation de vos informations personnelles.L’une des manières les plus simples consiste à vérifier le relevé bancaire mensuel qu’envoie votre banque ou organisme de crédit.

En outre, de nombreuses banques et prestataires de services utilisent des systèmes de prévention de la fraude qui signalent tout achat inhabituel (par exemple, si vous habitez en Belgique et achetez tout d’un coup un réfrigérateur en Corée). Afin de vérifier que vous êtes bien l’auteur de ces achats inhabituels, la banque ou le prestataire de services peut vous contacter pour obtenir confirmation.Ne prenez pas ces appels à la légère : ils peuvent indiquer qu’il y a un problème et que vous devrez peut-être suivre les conseils donnés sur ces pages.

About Author

Desirée Rodríguez

Directrice de Globb Security France et Espagne. Journaliste et rédactrice. Avant son incorporation à GlobbTV, elle a développé la plupart de son activité dans le groupe éditorial Madiva. Twitter: @Drodriguezleal.

Leave A Reply