Vers la fin du mot de passe ?

0

Ce jeudi 7 mai, la Journée Mondiale du Mot de Passe nous offre l’opportunité de réfléchir à l’évolution de l’authentification et de la gestion des identités, à une époque de dépendance numérique sans précédent, notamment avec la généralisation du télétravail provoquée par la crise du COVID-19.

La cybersécurité est plus importante que jamais compte tenu des nouvelles exigences imposées aux réseaux. Les entreprises migrant de plus en plus rapidement vers des environnements de travail à distance. Les employés, eux, sont devenus des nomades numériques travaillant sur et hors VPN. Ils accédent à leurs comptes bancaires, à leurs courriels, se connectent aux systèmes de gestion du temps de leur employeur. Ils utilisent de plus en plus un seul appareil pour réaliser tout cela, et l’humble mot de passe reste au premier plan de l’identification.

Cela fait plus d’une décennie que la pratique d’apporter son propre appareil/matériel (BYOD) est devenue populaire. Dans la situation actuelle, les individus comptent encore plus sur leurs propres appareils pour accéder aux réseaux publics et d’entreprise, automatiquement et de manière transparente. Ils exigent une sécurité sans friction et contourneront « innocemment » les mesures de sécurité si cela leur permet de travailler plus efficacement.

Le mot de passe traditionnel a été progressivement rejoint par une approche multicouche de la sécurité. Les empreintes digitales et la reconnaissance vocale et faciale sont de plus en plus utilisées pour sécuriser à la fois les appareils et les services. C’est pourquoi de nombreux acteurs de l’industrie technologique envisagent de supprimer le mot de passe depuis des années. Mais une réelle tendance est en train de s’installer, consistant à utiliser les appareils mobiles pour ce que certains appellent l’accès « zéro connexion ».

Même si les entreprises et consommateurs ont commencé en nombre à adopter une approche plus proactive en matière de cybersécurité, les cybercriminels rivalisent d’habileté dans l’exploitation de la pandémie de COVID-19 au travers de leurs diverses escroqueries et attaques. Si elles veulent assurer la sécurité de leurs appareils et de leurs données, les entreprises doivent mettre en œuvre un ensemble solide de politiques, de pratiques et de solutions de cybersécurité.

About Author

Anthony Di Bello

Leave A Reply