Vers un assouplissement du 100% télétravail en France ?

0

Hier, Élisabeth Borne, ministre du travail, recevait patronat et syndicats pour évoquer la possibilité d’une évolution des règles du télétravail obligatoire après les vacances de Noël. 

Cela fait maintenant deux semaines que le premier ministre Jean Castex a demandé aux partenaires sociaux de réfléchir à une deuxième phase « qui ne soit pas le 100 % télétravail comme aujourd’hui, mais ne soit pas non plus le retour au stade précédent ». Il a cependant rappelé jeudi que « Le télétravail restera la règle et devra être le plus massif possible ».

Le gouvernement et les partenaires sociaux sont bien conscients des conséquences, notamment psychologiques, d’un travail 100% à distance sur le long terme. D’ailleurs, selon une enquête du ministère du travail, les deux tiers de ceux qui télétravaillent à 100 % souhaiteraient revenir au moins un jour par semaine dans les locaux de leur entreprise.

Suite au premier confinement, nous avons pu observer un recul du télétravail. A tel point qu’au niveau européen, les salariés français sont ceux qui sont le plus retournés physiquement au bureau, selon The Economist.

D’après le ministère du travail, la France comptait en mars 5 millions de télétravailleurs contre seulement 1,8 million en octobre, sur un total d’au moins 8 millions de postes pourtant télétravaillables. Les français sont-ils donc en manque de lien social ou est-ce la faute de la culture du présentéisme ?

Sur ce sujet, Citrix a mené une enquête avec OnePoll auprès d’un échantillon de 1000 français afin de comprendre leur perception du télétravail à 100% :

  • Il s’avère qu’au-delà du fait de certains inconvénients technologiques (pour 32% d’entre eux) ou de la multitude de distractions possibles à la maison (pour 36%),pour les francais, le principal inconvénient du télétravail est la solitude.
  • En effet, c’est le manque de lien social et de communication avec les collègues qui pèse le plus auprès des télétravailleurs pour pas moins de 47% des répondants.
  • Lors d’une précédente enquête Citrix, 56% des répondants considéraient qu’à l’avenir, les bureaux serviront principalement de lieu de réunion et de garant du lien social.

Le bureau n’est-il donc plus un endroit pour travailler mais pour socialiser ? Faut-il repenser notre vision du lieu de travail ?

About Author

Desirée Rodríguez

Directrice de Globb Security France et Espagne. Journaliste et rédactrice. Avant son incorporation à GlobbTV, elle a développé la plupart de son activité dans le groupe éditorial Madiva. Twitter: @Drodriguezleal.

Leave A Reply