Voici la première sanction pour infraction du RGPD

0

Près de six mois après l’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données (GDPR), la première sanction pour infraction vient d’être infligée à Knuddels, une entreprise de messagerie allemande.

Cette première amende marque le coup de feu de la course GDPR. Puisque, jusqu’à présent, de nombreuses entreprises étaient sceptiques quant à l’idée que l’Union européenne allait vraiment mettre en place les amendes stipulées dans la nouvelle norme.

Comme l’a déclaré Carine Martins, chargée de compte chez Stormshield Iberia, “de nombreux participants sont restés en phase d’échauffement, attendant d’entendre le coup de feu, qui constitue une sanction douloureuse pour une entreprise qui n’a pas été en mesure de maintenir ses données en toute sécurité “.

De nombreux experts attendaient avec impatience cette journée, étant donné que les entreprises qui ne prenaient pas assez au sérieux la nouvelle réglementation, voient aujourd’hui à quel point la RGPD est réelle et doit être respecté.

“Après cet incident, nous sommes convaincus que de nombreuses entreprises vont s’intéresser de plus en plus aux solutions permettant de se conformer au GDPR.” explique Carine Martins.

Les entreprises doivent s’adapter au règlement général sur la protection des données, mais peu d’entre elles l’ont fait de manière efficace et sont donc exposées à des amendes telles que celle qui affecte Knuddels aujourd’hui. Pour les éviter, le règlement établit plusieurs points à prendre en compte: de l’adoption de méthodes de sécurité de pointe à l’accès des personnes à leurs données et à leur contrôle.

Cependant, pour respecter ces obligations, il semble nécessaire de disposer non seulement de la technologie appropriée, mais également de connaissances juridiques spécifiques, pour être ainsi capables de savoir si nous respectons réellement la loi dans son intégralité ou, au contraire, si notre société peut être condamnée à une amende pour non-conformité.

Tous les travaux de base relatifs à la conformité devraient déjà être terminés et les cases de la liste de contrôle de la conformité doivent être marquées pour éviter des amendes pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% du chiffre d’affaires annuel, quel que soit le chiffre plus grand.

About Author

Desirée Rodríguez

Directrice de Globb Security France et Espagne. Journaliste et rédactrice. Avant son incorporation à GlobbTV, elle a développé la plupart de son activité dans le groupe éditorial Madiva. Twitter: @Drodriguezleal.

Leave A Reply