Voici les tendances de la cybersécurité que les PDG devraient connaître en 2017

0
Chaque violation de la sécurité peut coûter une entreprise d’environ quatre millions de dollars, et dans 26% des cas, une fuite peut éliminer plus de 10.000 dossiers. Voici quelques-uns des coûts de données d’une violation de données, selon une enquête Cost of a Breach Data qui a analysé les pratiques de sécurité de 383 entreprises dans 12 pays à travers le monde. L’éditeur de sécurité Check Point prévient que le nombre de cyber-menaces contre les réseaux atteignera des niveaux records cette année et souligne que le début de l’année est le meilleur moment pour se préparer à ce qui est à venir. Les responsables des sociétés de sécurité connaissent les risques, mais l’ensemble de l’entreprise doit être au courant, en particulier le chef de la direction.
Ce sont les tendances pour 2017 que les experts de cybersécurité marquent comme essentiel pour tout manager correctement :
  • Focus sur la gestion de la mobilité. Les appareils mobiles sont l’une des principales voies d’accès aux réseaux d’entreprise. 67% des professionnels de la sécurité informatique des entreprises du classement Global 2000 (selon l’étude Ponemon Institute) a reconnu que son organisation avait subi des vols de données qui avaient son origine dans les appareils mobiles des employés. Et il est qu’un smartphone infecté peut conduire à une perte d’argent peut près 9.000 euros pour une entreprise.
  • Demandez-vous: suis-je prêt à battre un ransomware? Selon le dernier Rapport de vérification de sécurité mène par Check Point, les entreprises ont téléchargé 971 fois des logiciels malveillants sur le temps, neuf fois plus que l’an dernier. Les portes d’entrée: le spam, les e-mails de phishing et les sites Web. Les cybercriminels savent passer les barrières standards modifiant légèrement le malware existant. Plus précisément, le ransomware peut être introduit dans les entreprises par le biais de macros incluses dans les documents joints grâce à des très petites lignes de code qui n’attirent pas l’attention, et qu’une fois elles sont activés elles téléchargent des logiciels malveillants. Seulement le ransomware Locky a été responsable de 6% de toutes les attaques de logiciels malveillants en septembre dernier, et plus de 40.000 entreprises ont été touchées par elle.
  • Sécurité cloud. Dans l’écosystème technologique des entreprises, des environnements de cloud sont de plus en plus importants. Selon une étude réalisée par le fournisseur de cloud Rackspace, 43% des propriétés des organisations informatiques sont dans le nuage. Il est donc essentiel de les protéger, car l’un des principaux défis auxquels font face les entreprises est la sécurité lors de la migration vers le nuage.
  • Toujours éviter. Lorsque des menaces sont détectées, une fois qu’ils ont atteint le réseau, il peut être déjà trop tard. Donc, les experts recommandent pour prévenir d’arrêter les infections avant qu’ils obtiennent grâce à des techniques de sandboxing avancés, qui sont capables de créer une assurance d’écosystème virtuel extérieur de l’entreprise simulant un point final, de contrôler le trafic et de bloquer les fichiers infectés avant qu’ils entrent dans le réseau. Il est particulièrement important, en ce qui concerne la protection des appareils intelligents. Un exemple de leur potentiel est le refus récent de service (DDoS).
  • Sensibilisation, clé. 2016 a été joué par un grand nombre de cyber-attaques dont l’objectif était le vol de données. Et beaucoup d’entre elles ont été compilées par l’ingénierie sociale et lance-phishing. Cela peut devenir très sophistiqué et tromper les employés à divulguer leurs informations d’identification et des données personnelles. Une fois qu’ils ont vos mots de passe, les cybercriminels peuvent accéder à la plupart des réseaux de l’entreprise sans laisser de trace. Le problème est souvent le manque de connaissance ouverte et la sensibilisation des utilisateurs, indispensable pour éviter les cybercriminels pour entrer dans cette façon.

About Author

Globb Security France

Leave A Reply