Wannacry, le ransomware qui prouve une fois de plus la nécessité de former des experts en cybersécurité

0

Après l’attaque suivi la semaine dernière, les plus ambitieux proposent de construire une quatrième armée pour protéger les citoyens, les entreprises et les administrations françaises des attaques informatiques toujours plus nombreuses. Mais voilà, le manque de professionnels en cybersécurité, la difficulté des entreprises à en recruter et le besoin de formations associées sont avérés et dénoncés depuis plusieurs années. Kaspersky Lab a d’ailleurs récemment dévoilé les résultats de son étude sur les compétences des jeunes dans l’informatique afin de mettre en avant les paradoxes d’aujourd’hui dans le recrutement dans la cybersécurité. 

Si les professionnels s’accordent en majorité à dire que les jeunes disposent des qualités requises pour travailler dans la cybersécurité, « ils continuent de favoriser l’expérience de terrain – qui pénalise les jeunes et la profession. L’intérêt des jeunes pour l’informatique étant alors mis à profit des cyberattaques, et non de la sécurité » assurent dès Kaspersky.

WnnaCrykaspersky

Aujourd’hui, les jeunes doués en informatique ne sont pas forcément au courant qu’il existe des diplômes en cybersécurité (plus de 71%). Ce manque d’évangélisation sur ces formations cause une lacune dans le recrutement des jeunes, pourtant jugés détenteurs des principales compétences pour réussir dans la cybersécurité.

L’enquête indique que les professionnels informatiques considèrent les capacités à sortir des sentiers battus (44 %) et d’évoluer en dehors des environnements habituels (39 %) et des structures formelles (38 %). Plus d’un tiers (35 %) reconnaissent en outre l’importance de faire preuve d’une curiosité naturelle quant au fonctionnement des choses, comme les plus importantes pour travailler dans la sécurité informatique, Compétences majoritairement détenues par les jeunes et pourtant sous-estimées dans les recrutements.

Tanguy de Coatpont, de Kaspersky Lab conclut qu’« En oubliant les jeunes, le secteur se prive d’une précieuse ressource montante. Comme le montre notre enquête, cette situation est paradoxale car les jeunes sont largement considérés comme possédant les qualités précisément jugées importantes par les professionnels. Il est temps de s’attaquer aux obstacles culturels qui freinent le recrutement dans la cybersécurité avant qu’il ne soit trop tard. ».

About Author

Globb Security France

Leave A Reply