WikiLeaks publie l’intégralité des MacronLeaks

0

Le serveur de messagerie privé de Hillary Clinton, la fuite de données de la Democratic National Convention, le piratage de l’élection ukrainienne, et désormais les courriels piratés d’Emmanuel Macron, font de la cybersécurité un point central de toutes les dernières élections. Nous devons non seulement protéger l’intégrité de nos systèmes de vote électroniques d’une part, et d’autre part, les vols de données électorales deviennent récurrents et peuvent être dévastateurs pour un candidat ou une nation.

Les données sur les campagnes électorales sont une mine d’or pour les pirates informatiques (listes de donneurs, données stratégiques, démographiques, idées, recherche sur l’opposition), et des fuites comme celle-ci doivent rappeler aux gouvernements que les besoins en matière de cybersécurité sont importants et que les investissements sont indispensables. Les fuites de courriers électroniques politiques et la démonstration de la vulnérabilité des élections démocratiques sont extrêmement utiles aux pirates, cherchant à perturber le gouvernement, les entreprises et l’économie mondiale.

Les candidats et leurs équipes doivent s’assurer que leurs données disposent de contrôles de base en place – les données ne peuvent être ouvertes à tous, les utilisateurs ne devraient pas pouvoir accéder à ce à quoi ils ne sont pas censés accéder et tous les accès doivent être surveillés et enregistrés afin d’identifier les fuites au plus tôt.

About Author

Christophe Badot

Directeur Général France, Luxembourg et Suisse romande de Varonis

Leave A Reply