ComCyberGend : la nouvelle structure de la gendarmerie pour contrer la cybercriminalité

0

Face à la vague de cyberattaques qui prend de plus en plus d’ampleur en France, le ComCyberGend, commandement de la gendarmerie dans le cyberespace créée en février 2021, est entré en fonction en août afin de lutter contre la cybercriminalité. Cette nouvelle institution sera chargée d’animer, coordonner, mettre en cohérence, renforcer et rendre plus visibles et lisibles les capacités de la gendarmerie dans le domaine cyber en matière de prévention, de formation ou d’investigations. Elle sera composée de plus de 7 000 cyberenquêteurs répartis dans toute la France, et projette le recrutement de 10 000 nouveaux gendarmes très prochainement.

Cette progression vise à répondre à l’explosion des faits de cybercriminalité. Un constat que l’on retrouve dans le dernier rapport des menaces qui fait état d’une moyenne de 688 menaces par minute pour le volume de nouvelles menaces de logiciels malveillants au premier trimestre 2021. Parmi les secteurs ciblés, les acteurs publics et notamment les collectivités locales, les communes ou encore les hôpitaux etc… doivent faire face à des menaces toujours plus sophistiquées notamment via spams ou ransomwares. Cibles privilégiées par les cybercriminels, il y a un vrai travail de prévention auprès de ces acteurs.

Cette annonce intervient à un moment clé pour la France, plus que jamais vulnérable face à la menace cyber. Alors que le gouvernement est de plus en plus conscient des enjeux financiers et de sécurité nationale, les temps d’arrêt imprévus, les coûts d’investigation des compromissions et la perturbation des opérations représentent des coûts moins visibles mais indéniablement conséquents. Il est indispensable de mieux comprendre les risques cyber et de mettre en place des plans efficaces pour y répondre et prévenir les incidents, étant donné que l’impact financier mondial représente des centaines de milliards de dollars. À mesure que les environnements évoluent et deviennent plus complexes, l’innovation constante doit être la norme en matière de cyberdéfense. Les acteurs du secteur informatique et du secteur de la sécurité doivent faire face à leurs adversaires ensemble, comme une seule équipe. 

Nous saluons tout particulièrement les investissements importants dédiés à la mise en place de cette nouvelle institution. Par ailleurs, depuis le commencement de la crise du Covid-19, McAfee a observé que les trois secteurs les plus ciblés par les pirates sont la santé, l’éducation et la finance. Trois secteurs intimement liés à l’État. Nous défendons ardemment l’idée qu’il n’est plus envisageable que la cybersécurité ne soit pas une priorité.

About Author

Avatar

Regional Vice-Président Europe du Sud, Benelux & Israël chez McAfee

Leave A Reply