Skype, le roi de la discussion entre hackers

0
On parle beaucoup aujourd’hui des messageries instantanées sécurisées comme Telegram ou Signal dans le domaine du terrorisme. Mais, selon une étude menée par Flashpoint, éditeur de sécurité, sur « les stratégies de communication des cybercriminels », dans le monde de la cybercriminalité, il existerait une appétence à utiliser le service de Microsoft Skype. Ainsi, la messagerie la plus utilisée pour communiquer entre les cybercriminels serait Skype de Microsoft.
Les experts de Flashpoint ont analysé les mentions sur 80 plateformes et protocoles sur une période comprise entre 2012 et 2016 au sein de différentes communautés linguistiques, russe, arabe, espagnol, chinois, farsi et français. Parmi tous les plateformes étudiés on retrouve ICQ, Skype, Jabber, PGP, AOL Instant Messenger, Telegram, WeChat, QQ, WhatsApp, et Kik.
Ils ont constaté que le sujet sur les mérites des différents services de messagerie était populaire chez les cybercriminels. Et, dans le sondage réalisé, 5 plateformes représentent 80 à 90% des mentions: Skype, Jabber, ICQ, Telegram et WhatsApp.
La France et la Chine font figure d’exception. Les chinois restent fidèles en mettant le service de messagerie QQ en tête aussi bien en 2012 et en 2016. En ce qui concerne les Français, les experts de Flashpoint constatent qu’ils avaient une certaine méfiance vis-à-vis des messageries instantanées préférant ainsi de passer ses messages par des emails ou sur des messages chiffrés avec PGP (Pretty Good Privacy).
En général, les chiffres montrent une appétence plus prononcée pour les services de messagerie chiffrant les communications de bout en bout, comme Telegram ou WhatsApp. Mais ils migrent progressivement vers des solutions alternatives plus sécurisées peut-être à cause des différentes révélations d’ Edward Snowden sur les outils de piratage de la NSA.

About Author

Desirée Rodríguez

Directrice de Globb Security France. Journaliste et rédactrice. Avant son incorporation à GlobbTV, elle a développé la plupart de son activité dans le groupe éditorial Madiva. Twitter: @drodriguezleal.

Leave A Reply