“FIC2018”

Soldes : 7 conseils pour acheter en ligne en toute sécurité

0

Alors que le coup de départ des soldes d’hiver vient d’être donné, nombre d’internautes vont se mettre en quête de l’aubaine immanquable. Selon les estimations du CSA pour la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), ce sont pas moins de 28 millions de français qui devraient ainsi effectuer leurs achats sur internet à cette occasion, avec un budget moyen de 216 euros.

Chaque année, davantage d’internautes privilégient la recherche de bons plans en ligne afin d’éviter les longues files d’attente, les hordes d’acheteurs impatients et les bousculades qui les accompagnent. Malheureusement, c’est également à cette période de l’année que de nombreux cybercriminels créent de faux sites de e-commerce dans le but d’escroquer et de voler les consommateurs. Ces sites reproduisent l’apparence de véritables sites ou usurpent le nom de marques très connues. Parce qu’ils abusent des personnes en quête des meilleures offres et des bonnes affaires, la recherche du prix le plus bas possible peut mener ces derniers sur l’un de ces faux sites.

Il n’est donc pas inutile de rappeler quelques conseils aux consommateurs afin qu’ils profitent des soldes en toute sécurité, en échappant aux cybercriminels :

  • Un prix bas ne signifie pas que le produit est valable : il faut se méfier des sites annonçant des prix très nettement inférieurs à ceux proposés ailleurs ou offrant des produits épuisés dans tout le reste du pays. Si ces produits sont si abordables ou disponibles, l’acheteur recevra un produit suspect, potentiellement volé ou contrefait, ou qui ne lui sera peut-être même jamais livré.
  • La confiance est le maître-mot : il est recommandé d’acheter sur des sites que l’on connait, en lesquels on a confiance et sur lesquels l’internaute ou une personne de confiance a déjà commandé.
  • Est-il possible de parler à quelqu’un ? Pour plus de sécurité, il convient de vérifier que le site dispose d’une adresse postale et d’un numéro de téléphone valides pour les questions d’assistance. Si le site semble suspect, il ne faut pas hésiter à appeler pour parler à quelqu’un. S’il est impossible de joindre quelqu’un, l’internaute à toutes les raisons de se méfier !
  • Vérifier l’orthographe : les acheteurs doivent rester à l’affût des signaux d’alerte les plus flagrants, tels que des offres visiblement trop belles pour être vraies ou une orthographe et une grammaire qui laissent à désirer.
  • Le calque : certains sites Web se révèlent être la réplique exacte de sites bien connus que l’internaute a utilisé par le passé, mais le nom de domaine ou celui de la boutique diffère légèrement. Ainsi, nombre d’acheteurs ont peut-être l’habitude de commander sur Amazon, dont l’adresse est https://www.amazon.com. Toutefois, mieux vaut se méfier des sites qui se font passer pour Amazon, comme http://store-amazoncom.com.
  • Se renseigner : une bonne pratique consiste à taper le nom ou l’URL d’une boutique dans un moteur de recherche et de consulter les avis des autres acheteurs. Pour plus d’efficacité l’internaute peut ajouter à sa recherche des termes tels que « fraude », « arnaque », « plus jamais » ou « faux ». L’absence d’avis peut également indiquer que le site est nouveau et peu fiable.
  • Sécuriser sa connexion : avant d’acheter quoi que ce soit, l’acheteur ne doit pas hésiter à s’assurer que sa connexion au site marchand est chiffrée. Les navigateurs modernes indiquent que la connexion est sécurisée par un cadenas et/ou les lettres HTTPS juste devant le nom du site.

En suivant ces quelques recommandations et en faisant preuve de vigilance, la grande majorité des internautes pourra surfer sereinement sur le web à la recherche des meilleures offres.

About Author

Lance Spitzner Lance Spitzner

Directeur du SANS Institute

Leave A Reply